Sélectionner une page
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

BIM GEM ou comment faciliter la maintenance d’un bâtiment durant sa phase d’exploitation ?

22 février 2022

Le BIM GEM est une nouvelle application du concept de BIM qui permet de faciliter et d’optimiser la maintenance d’un bâtiment en élargissant son champ d’application. En reliant la maquette numérique de conception du bâtiment, des capteurs installés sur les équipements et un logiciel GMAO, le BIM GEM aide les intervenants de maintenance à réduire les coûts d’exploitation en optimisant leurs interventions.

Bâtiment transparent

Du BIM construction au BIM GEM

Qu’est-ce que le BIM ?

Le terme BIM signifie en anglais « Building Information Modeling » ou « Building Information Management », que l’on peut traduire par « bâti immobilier modélisé » ou « modélisation des données d’un bâtiment ». Il désigne une méthode de travail fondée sur l’utilisation d’une maquette numérique (ou jumeau numérique) en trois dimensions, qui permet une structuration intelligente des informations relatives à la construction ou à l’exploitation d’un bâtiment ou de tout ouvrage.

Né dans les années 60, le concept de BIM s’est véritablement développé dans les années 2010 et est aujourd’hui largement diffusé dans le secteur de la construction. 

Lire aussi : Qu’est ce que Open BIM ?

BIM et construction

Dans le BTP, les logiciels BIM sont ainsi devenus essentiels grâce aux avantages écologiques et économiques qu’ils procurent. Grâce au partage intelligent des données et à la conception de maquettes 3D dynamiques, le BIM aide à unifier les méthodes et à améliorer les délais de réalisation. 

Cet outil est particulièrement utile dans un contexte où les projets de construction, toujours plus grands, impliquent de plus en plus d’intervenants et doivent respecter toujours plus de contraintes. Le BIM favorise une collaboration efficace en offrant un référentiel commun, ce qui permet à tous les partenaires d’un projet de parler le même langage et d’avancer dans la même direction.

Dans la pratique, l’utilisation d’une maquette 3D leur permet de visualiser le projet dans son ensemble et de repérer avant la mise en œuvre les éventuels défauts ou défaillances. Le BIM peut aujourd’hui être facilement connecté aux autres outils informatiques utilisés, par exemple les logiciels d’architectes ou des bureaux d’études. 

Avec l’échange en temps réel et l’automatisation de la modélisation, la simulation à l’aide d’une maquette permet une vérification préalable du projet pour éviter les défauts de construction et le respect des réglementations en vigueur. Cette maquette peut même être actualisée durant la phase de construction, afin de s’assurer de la bonne organisation et d’une synchronisation optimale du travail des différents intervenants.

L’aspect collaboratif du BIM représente ainsi un véritable avantage pour optimiser coûts et délais : les entrepreneurs, architectes, maîtres d’ouvrage et ingénieurs collaborent plus facilement autour d’un projet concret. C’est pourquoi cet outil a aujourd’hui tendance à être utilisé au-delà de la phase de construction, pour l’exploitation et la maintenance.

Le BIM GEM au service de la maintenance

L’importance des coûts d’exploitation d’un bâtiment

Par rapport au coût global d’un bâtiment, calculé sur l’ensemble du cycle de vie, les sommes investies pour l’exploitation, la maintenance et la démolition représentent en moyenne 75%, contre seulement 5% pour la phase de conception et 20% pour la construction. En outre, les activités liées à l’exploitation constituent la deuxième source de dépenses des entreprises, après celles liées aux ressources humaines.

Dans ce contexte, pourquoi ne pas utiliser le BIM pour gérer la maintenance des bâtiments et en optimiser les coûts en phase d’exploitation ?

Comment fonctionne le BIM GEM ?

Jusqu’à récemment, le BIM était beaucoup plus utilisé pendant la phase d’exploitation que pour la construction d’un bâtiment, alors qu’il s’agit de la phase la plus longue de la vie d’un bâtiment et qu’il dispose de nombreux atouts pour favoriser une maintenance immobilière de qualité.

L’utilisation d’une maquette 3D permet en effet de suivre l’occupation, l’usure ou la consommation énergétique d’un bâtiment : c’est le BIM GEM. Grâce à celui-ci, les intervenants de maintenance accèdent à une bonne connaissance des installations sur lesquelles ils interviennent, y compris au gré des évolutions et améliorations qui leur sont apportées au fil du temps.

La maquette 3D leur permet ainsi de localiser facilement les éléments et locaux techniques, mais aussi et surtout d’optimiser leurs interventions et la pertinence de celles-ci. Tout comme dans la phase de construction, le BIM GEM permet une bonne communication et collaboration des différents acteurs de la maintenance d’un bâtiment. Il facilite notamment le respect des réglementations, la compréhension par chacun du travail déjà effectué par d’autres, et donc la cohérence globale de la maintenance.

BIM

BIM GEM et GMAO

Le principal enjeu du BIM GEM est d’assurer la continuité entre la maquette de conception du bâtiment et la maintenance de celui-ci. Pour ce faire, le BIM d’exploitation doit se baser sur le BIM d’origine et être pensé comme une entité à part entière, contenant les éléments pertinents pour l’exploitation et évolutive.

Concrètement, la mise en place du BIM GEM pour gérer la maintenance d’un bâtiment consiste dans un premier temps à extraire les données de la maquette numérique de conception vers un logiciel GMAO (Gestion de la maintenance assistée par ordinateur). Ensuite, les évolutions du bâtiment sont intégrées au modèle d’origine à l’aide de connecteurs et d’applications informatiques pour obtenir un jumeau numérique du bâtiment évolutif en temps réel.

Il devient alors possible de gérer la maintenance au plus près des besoins du bâtiment, grâce au suivi d’occupation, à la gestion des interventions, au pilotage des travaux, etc. Par exemple, en cas de panne ou dysfonctionnement technique d’un équipement, la GMAO reçoit les informations et génère une alarme, puis déclenche automatiquement une demande d’intervention. 

Par ailleurs, il est important de prendre en compte les bonnes informations dans la maquette numérique d’exploitation du bâtiment. Le BIM de gestion exploitation maintenance doit ainsi définir dès le départ les attentes vis-à-vis du projet et la façon de structurer l’information. De la sorte, l’efficacité des outils informatiques choisis et l’utilisation de méthodes adaptées aux besoins actuels permettront un suivi sur le long terme, des interventions de maintenance ciblées et une gestion cohérente. 

Sur le long terme ou même à moyen terme, l’investissement dans la mise en place du BIM GEM peut s’avérer très rentable pour une entreprise chargée de l’exploitation d’un bâtiment. En choisissant les bons outils numériques et une organisation cohérente, elle verra les coûts d’exploitation baisser nettement, augmentera la durée de vie et la qualité de fonctionnement de tous les équipements du bâtiment et sera en mesure de répondre efficacement aux enjeux environnementaux qui pèsent de plus en plus lourdement sur son activité.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi visionner notre webinar dédié au BIM GEM (vidéo en anglais).

Si vous souhaitez en savoir davantage, prenez contact avec nos experts. Veuillez cliquer sur les liens ci-dessous pour démarrer la conversation.

Verwante berichten