Sélectionner une page
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Implémentation d’un IWMS+ : Choisir la bonne solution

22 septembre 2020

Bien qu’un IWMS+ soit une technologie relativement nouvelle, qui tire parti des progrès importants réalisés en matière de coût et de qualité des capteurs, il repose sur une technologie très mature, le système de gestion intégré de l’environnement de travail (IWMS). Cette dualité présente à la fois des défis et des opportunités pour son implémentation.

Choisir la bonne solution

Allier l’ancien au neuf

L’un des challenges à l’implémentation d’un IWMS+ est que la plupart des grandes organisations ont déjà mis en place un IWMS, ce qui signifie que le déploiement instantané d’une solution complète n’est pas toujours pratique. Si certains fournisseurs d’IWMS comme Spacewell proposent les deux composantes de la solution IWMS+, il n’en va pas de même pour tous les fournisseurs d’IWMS ou de logiciels de bâtiment intelligent. De même, les caractéristiques spécifiques et l’orientation des solutions logicielles varieront d’un fournisseur à l’autre.

Une solution évidente à ce casse-tête consiste à combiner simplement l’IWMS existant avec la solution de bâtiment intelligent préférée pour élaborer un IWMS+ fonctionnel. Cela sera presque toujours possible et nécessitera seulement une certaine intégration entre les deux systèmes. L’inconvénient de cette approche est qu’elle peut être complexe à mettre en place, en particulier lorsqu’il existe de nombreux déclencheurs automatisés devant communiquer avec différents systèmes.

En outre, des problèmes peuvent survenir lorsque l’un des systèmes fait l’objet d’une mise à jour. Des changements système ou de nouvelles fonctionnalités entraînent des améliorations, mais d’un autre côté, les connexions établies entre les différents systèmes peuvent se rompre et devoir être rétablies. Il est peu probable que ce problème de coordination se pose avec un système entièrement intégré dans lequel les modifications apportées à l’IWMS ou à la plateforme de bâtiment intelligent sont entièrement testées avant leur publication. Enfin, le recours à des fournisseurs distincts écarte la possibilité de réaliser des économies d’échelle, ce qui peut entraîner des coûts de licence supplémentaires.

Implémentation instantanée ou progressive ?

Un adoptant potentiel peut également choisir de remplacer son IWMS lorsqu’il transfère l’ensemble de son système vers un seul fournisseur IWMS+. Cette solution permet de surmonter les problèmes d’intégration, de mise à jour et de coût mentionnés ci-dessus, mais peut s’avérer une tâche ardue compte tenu de la taille et de la complexité d’un IWMS.

Pour les entreprises qui ne souhaitent pas prendre un tel engagement en une seule étape, il est possible d’activer des modules complémentaires à un système de bâtiment intelligent qui présentent certaines caractéristiques d’un IWMS (comme un système de réservation ou de création de tickets de maintenance). En outre, il existe des versions « allégées » d’un IWMS, comme l’explique un récent article du blog Spacewell sur la transformation numérique. Ces deux options permettraient aux adoptants de déployer des versions partielles d’un IWMS fonctionnant en parallèle avec l’IWMS préexistant, ce qui leur permettrait de se familiariser avec le nouveau système avant de s’engager dans une migration complète vers l’IWMS.

In fine, les organisations intéressées par l’IWMS+ doivent engager une conversation franche avec plusieurs fournisseurs afin de comprendre quelles sont leurs options et de s’assurer que la solution qu’elles choisissent répond pleinement à leurs besoins. Une partie essentielle de ce dialogue devrait porter sur la position du fournisseur du logiciel vis-à-vis du matériel. Le fait que le fournisseur du logiciel soit également un fabricant de hardware peut présenter des avantages en matière de prix aussi bien qu’un risque que l’organisation soit enfermée dans une solution matérielle spécifique au lieu de pouvoir choisir parmi les meilleures technologies disponibles sur un marché en évolution rapide.

Meilleures pratiques

Comme nous l’avons vu tout au long de cette série d’articles, un système IWMS+ présente des avantages considérables. Cependant, le coût d’un IWMS complet et de tout le matériel associé à une plateforme de bâtiment intelligent peut être substantiel. Pour les organisations dont les flux de travail sont simples et dont l’empreinte physique est faible, le rendement potentiel de la solution peut ne pas être suffisant pour justifier l’investissement en temps et en ressources — encore qu’il faille tenir compte d’une éventuelle baisse du prix du matériel. À l’heure actuelle, la valeur apportée par l’IWMS+ augmente avec l’échelle et la complexité, ce qui le rend particulièrement bien adapté aux organisations complexes, innovantes, de grande taille et dont les besoins évoluent. Dans de tels cas, les données sur l’utilisation des espaces sont particulièrement précieuses et créent des possibilités d’optimisation substantielles.

Même pour une grande organisation, il peut être judicieux de déployer la solution de bâtiment intelligent de manière échelonnée, en commençant par un seul bâtiment avant de passer à un portefeuille complet. Cette adoption progressive laisse l’opportunité de développer des parties prenantes et des promoteurs en interne, le sujet du dernier billet de cette série.

Ce billet est le neuvième d’une série de dix articles consacrée à l’IWMS+. Les articles précédents présentaient le concept de l’IWMS+ ainsi que ses diverses applications. Si vous souhaitez recevoir des notifications vous informant de la parution des futures entrées de cette série ou d’autres ressources Spacewell, veuillez vous inscrire ici.

Une série d’articles de Nicole Weygandt

Responsable du département stratégique à Spacewell

Dr. Weygandt est responsable du département stratégique à Spacewell. Elle possède une expérience professionnelle dans les domaines de la finance, de l’énergie et de l’enseignement supérieur. Elle a précédemment travaillé en tant que responsable de la recherche au sein de la société de conseil en financement de projets Taylor-DeJongh et a obtenu des bourses d’études à l’université de Princeton et à l’université Northwestern. Dr. Weygandt a obtenu son doctorat à l’université de Cornell et est diplômée de l’université de Georgetown et de l’université de Chicago.

Êtes-vous à la recherche de moyens à adapter davantage votre bureau au monde de 1,5 m ? Découvrez nos solutions