Sélectionner une page

10 collaborateurs en bonne santé pour chaque manager en bonne santé ?

5 mai 2020
Par Eva Michielsen

Par Eva Michielsen

Directrice RH chez Spacewell

Eva possède une solide expérience de 20 ans dans le domaine des ressources humaines. Elle sait conjuguer réflexion stratégique, approche pragmatique et concrète, résolution créative des problèmes et communication performante. Son credo : le vrai leadership est affaire d’attitude et d’actes, plus que de mots.

Si la crise du COVID-19 a une conséquence positive, c’est que nous donnons à nouveau la priorité à notre santé.

Mais combien de temps cela va-t-il durer une fois le virus sous contrôle ?

Très longtemps j’espère. Imaginez un monde où la santé, le bonheur et le bien-être règnent.

D’accord, je l’admets, c’est dans ma nature de voir le bon côté des choses. Lorsqu’un évènement négatif se produit, je cherche spontanément une conséquence positive. Sans cela, je pense que je ne pourrais pas accepter la situation ni y faire face.

Ceci étant, je refuse de croire que l’épidémie de Covid-19 va disparaître comme si de rien n’était. Nos vies ont été bouleversées, nous avons été secoués, nous avons ressenti de l’anxiété et du stress, et nous avons tous développé positivement nos ressources intérieures.

Si je laisse aux spécialistes le soin de faire des prévisions sur l’économie et l’impact environnemental, j’ai une opinion sur les retombées que cette crise peut et doit avoir sur le bien-être (des collaborateurs).

S’agissant du cadre professionnel, les dirigeants ont désormais une occasion unique de créer des environnements de travail plus sains et de promouvoir le bien-être du personnel.

Je ne fais pas forcément référence aux grands programmes de santé coûteux mis en place par les entreprises, y compris les technologies au service du mieux-être, l’IA et les solutions numériques intégrées à votre assurance santé. L’intégration optimale de votre politique de télétravail à la gestion de l’environnement de travail peut avoir de nombreux effets positifs sur l’équilibre vie professionnelle-vie privée, la gestion du stress et le climat. Le télétravail permet de mieux concilier vie professionnelle et vie privée et de mieux se concentrer sur sa tâche, tout en réduisant le stress et les déplacements domicile-travail. Un environnement de travail de grande qualité répond à nos besoins d’interactions sociales, de brainstorming et de travail d’équipe créatif.

La mission de Spacewell est précisément d’aider les entreprises à améliorer leur environnement de travail et l’expérience des collaborateurs.

Le télétravail doit devenir une priorité pour les entreprises qui ne le proposaient pas à leur personnel avant l’épidémie. Quant à celles qui le faisaient déjà, elles devraient envisager d’étendre son utilisation.

Des collaborateurs respectent la distanciation de 1,5 m

Le rôle des managers (en bonne santé)

Je voudrais aussi souligner le rôle des managers et m’adresser à eux.

Les managers sont en première ligne pour créer un environnement de travail sain. Ils sont des modèles pour les collaborateurs et peuvent donc jouer un rôle central dans le développement d’une culture de la santé et du bien-être.

Alors, chers collègues, prenez quelques minutes pour vous poser les questions suivantes :

  • Promouvez-vous un mode de vie sain ?
  • Montrez-vous l’exemple ?
  • Encouragez-vous un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée ?

La tâche vous semble lourde ? Pas nécessairement.

Il existe de nombreuses solutions simples pour mettre en place une culture du bien-être et favoriser les choix sains.

Gérer le stress, c’est se préoccuper du bien-être mental

Prenons un exemple : le stress. Le stress est aujourd’hui la première cause de détérioration de l’état de santé des collaborateurs. Les managers doivent faire leur maximum pour réduire le stress au sein de leurs équipes et aider leurs collaborateurs à mieux gérer leur stress. Définissez clairement les objectifs, les résultats attendus et les priorités. Veillez à ce que la charge de travail de votre équipe soit répartie de manière équitable, comptabilisez les heures supplémentaires effectuées et prenez des mesures lorsqu’elles revêtent un caractère structurel. Identifiez la cause première et cherchez une solution avec vos collaborateurs. Faites comprendre aux membres de votre équipe que le bien-être doit toujours être la priorité. Donnez également l’exemple en restant calme et zen. Trouvez des exutoires sains, conciliez travail et détente et passez de bons moments avec vos amis et votre famille.

Productivité et bien-être physique accrus grâce à un environnement de travail dynamique

Lorsque les managers promeuvent un environnement de travail dynamique, ils contribuent à la santé globale de l’entreprise. Remplacer les réunions autour d’une table par des marches en tête à tête, prévoir des moments de concentration et de détente tout au long de la journée, encourager les collaborateurs à pratiquer des activités sportives, etc. Voilà des mesures simples, mais utiles.

Reconnaissance

Et pour finir, parlons de gratitude et de reconnaissance, mes notions préférées depuis toujours.

Reconnaissez les efforts de vos collaborateurs, montrez-leur que vous les appréciez et appréciez leur travail, prenez le temps de leur dire ce qu’ils apportent à l’entreprise et en quoi ils contribuent à son succès.

Montrer de la gratitude et de la reconnaissance peut sembler tout simple, mais cela permet aux managers d’améliorer le bien-être de leurs collaborateurs. Rien de tel qu’un merci sincère pour booster le moral de quelqu’un et faire son bonheur. Vous avez encore des doutes ? La gratitude joue sur l’augmentation de la productivité et la baisse de l’absentéisme, c’est prouvé. N’oubliez pas que votre succès en tant que leader dépend de la réussite de votre équipe. Le bonheur et la santé vos collaborateurs conditionnent aussi votre réussite personnelle.

N’oubliez pas, prenez soin de vous
et de vos collaborateurs !

Nous sommes prêts à faire des affaires. Découvrez nos solutions visant à préparer vos bureaux pour respecter la distanciation de 1,5 m et à prospérer après la crise du COVID-19.